LE FIVMPAMA RECRUTE SON DIRECTEUR EXECUTIF

LE FIVMPAMA RECRUTE SON DIRECTEUR EXECUTIF
1- Contexte
Le FIVMPAMA est le groupement du patronat malgache représentant les PME à Madagascar. Tenant un rôle prépondérant dans le paysage économique malgache depuis 45 ans, le FIVMPAMA est présent dans différentes institutions du pays : Etablissements supérieurs, SMIEs, comités ministériels, etc.
Le FIVMPAMA a amorcé une grande stratégie de développement pour son jubilé et s’est développé autant en régions qu’à l’international. A ce jour, le FIVMPAMA dispose de 07 antennes régionales et de 05 antennes à l’étranger.
Pour accompagner son développement, le FIVMPAMA recherche son Directeur Exécutif. Il sera sous la supervision directe du Président du groupement et rendre compte régulièrement au Conseil d’Administration.
2- Taches
Dans l’exercice de ses fonctions, le Directeur Exécutif devra, entre autres taches, mais notamment :
– Représenter le FIVMPAMA lors des réunions auxquelles le groupement est convié
– Faire la synthèse et la rédaction du compte-rendu des réunions
– Faire des analyses sur le contexte économique et son impact sur les entreprises, sur les rapports et textes législatifs reçus par le groupement
– Aider le Conseil d’Administration à prendre des décisions et à dresser une stratégie viable en produisant des indicateurs objectifs
– Entretenir des liens avec tout le réseau établi par le FIVMPAMA
– S’acquitter des missions que requiert l’accomplissement de ses taches en tant que Directeur Exécutif
3- Profil
Le Directeur Exécutif répondra au profil suivant :
– Bacc + 5 en Droit, Economie, ou Commerce International
– Expérience professionnelle de 7 ans dans un poste à responsabilité
– Excellente connaissance du contexte économique malgache
– Connaissance prouvée des stratégies/actions des PTF
– Excellente capacité d’analyse et de rédaction
– Maitrise du français et de l’anglais
– L’appartenance à un réseau économique serait un atout
Envoyez votre dossier de candidature (CV et lettre de motivation avec 3 références) à l’adresse fivmpama@moov.mg au plus tard 08 septembre 2017.

Le Fivmpama à la conquête de l’international

FIVMPAMA-1-300x300Le Groupement du Patronat malgache, le Fivmpama, commence son déploiement à l’international. La Diaspora Malgache du Benelux (DMB) comme nouvel allié et une antenne Fivmpama officielle à Paris.

Les questions de financement des projets à Madagascar, la recherche et la mise en place des partenariats avec les acteurs locaux ainsi que la création d’une banque de développement. Tels ont été l’objet de la discussion lors de la rencontre entre le président national du Fivmpama, Erick Rajaonary et la Diaspora Malgache du Benelux (DMB) à Schifflange en Luxembourg tout récemment. Cette rencontre a vu la participation d’une forte délégation de cette DMB composée des membres du conseil d’administration et des membres actifs.

Force incontournable. Placée sous le signe des échanges, « cette rencontre est d’une importance capitale dans un contexte où Madagascar cherche à mobiliser toutes ses ressources pour relever les défis de développement auxquels le pays fait face. La diaspora est aujourd’hui reconnue comme « une force incontournable » aussi bien pour le pays d’origine que pour le pays d’accueil. Elle est appelée à jouer un rôle déterminant dans la reconstruction de la nation malgache », a expliqué Erick Rajaonary.  A l’issue de cette rencontre, la prise de conscience de l’unicité des principes et de la complémentarité des objectifs devra conduire à la mise en place d’un accord de partenariat entre le FIVMPAMA et la Diaspora Malgache du Benelux  dans le courant de juin 2017. Un des aspects abordés lors de cette réunion, c’est la représentation de ce Groupement du Patronat Malagasy par la DMB dans cette organisation de coopération économique qu’est le Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg).

Antenne à Paris. Par ailleurs, le bureau du FIVMPAMA France a été constitué avec comme président Zo Andriantsoa Rasoanaivo, ingénieur en électronique et comme vice-président, Bertrand Edouard Ramaroson, consultant formateur en journalisme, communication et management qui plus est l’ancien directeur de l’Institut Pratique de Journalisme (IPJ) de Paris. « Cette antenne à Paris a pour mission de représenter le FIVMPAMA auprès des instances françaises et internationales, d’organiser des rencontres pour une mise en relation et une mutualisation d’expériences entre les opérateurs économiques. Elle se chargera également de l’organisation des conférences et activités de promotion de l’esprit d’entreprise et des actions du groupement. L’animation d’un cercle de réflexion, d’études et de propositions ainsi que la dynamisation du réseau de personnes/ressources et d’acteurs/partenaires pour l’accompagnement et la concrétisation de projets, font également partie de ses attributions », a-t-il enchaîné. La première réunion plénière du FIVMPAMA France est prévue se tenir le samedi 17 Juin à Paris, à laquelle sont conviées toutes entités ou personnes désireuses de rejoindre cette initiative.

Navalona R.

Source: http://www.midi-madagasikara.mg/economie/2017/05/20/patronat-le-fivmpama-a-la-conquete-de-linternational/

FANTARO NY ANTENIMERAN’NY VAROTRA SY NY INDOSTRIA.

18556767_423584894663888_6915917072389189408_o

Ny 7 novambra 1896, ny arrêté laharana 100, no nametraka ny « CHAMBRE CONSULTATIVES FRANÇAISES À MADAGASCAR », mba azahoan’ireo Mpanjanaka nanana traikefa @ fandraharahàna, sy nahafantatra ny harena sy ny toekarena isaky ny faritany teto, nanoro làlana sy hevitra ny fitondràna t@ izany ny filàn’ny fihariankarena, na ny ara-barotra izany, na ny indostria, na ny fambolena na ny harena an-kibon’ny tany ihany koa.

Raha ny teto Antananarivo dia,
Ny 14 oktobra 1920, no nivoahan’ny arrêté namadika io « CHAMBRE CONSULTATIVE DE COMMERCE, D’INDUSTRIE ET D’AGRICULTURE DE TANANARIVE » io ho lasa « CHAMBRE DE COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’AGRICULTURE DE TANANARIVE ».
T@ taona 1961 kosa no nandraisan’ny malagasy voalohany ny fitantanana ny ANTENIMIERAN’NY VAROTRA, SY NY TAOZAVATRA ARY NY FAMBOLENA teto Antananarivo, ka Andriamatoa RAZANATSEHENO Henry no filoha voalohany t@ izay.
Ankehitriny, mbola mitohy manatsara ny tontolon’ny fandraharahana sy ny fihariankarena ny ANTENIMERAN’NY VAROTRA SY NY INDOSTRIA, ary koa manampy ireo mpandraharaha tsy an-kanavakasy mampahafantatra ny toe-pihariana misy eto..

Rencontre économique Corse-Madagascar

La Chambre de Commerce et d’Industrie de la Corse-du-Sud accueille depuis lundi une délégation du Groupement de Patronat Malgache. Au programme de ces rencontres entre opérateurs économiques corses et représentants du secteur privé Malgache, un certain nombre de sujets de coopération ainsi des actions en faveur du développement économique et de l’export, mais également des débouchés potentiels en Corse de produits malgaches.

corse

Après cinq ans de crises politiques et institutionnelles, Madagascar a retrouvé une stabilité sociale et s’est d’ailleurs réinscrit dans le concert des nations depuis l’année dernière. Il va sans dire que les relations avec la France n’ont jamais été coupées, bien au contraire. Pour cause, un Plan National de Développement a été programmé avec une priorité sur la relance et la promotion des investissements directs étrangers (IDE).
Dans cette optique, la CCI de Corse-du-Sud a organisé un séminaire de deux journées avec la présence à Ajaccio de représentants du Groupement National Malgache, de l’organe de promotion des IDE et du secteur public, rencontres au cours desquelles les visiteurs découvriront certaines opportunités d’affaires à Madagascar.
En clair, une rencontre idéale pour nouer des relations économique avec la grande île de l’Océan Indien à la superficie légèrement plus grande que la France.

Toutes les opportunités possibles…
Pour Jean-André Miniconi, président de la CCI 2A, les échanges avec Madagascar sont des opportunités qu’il faut saisir, comme il faudra saisir les prochaines rencontres avec d’autres pays et continents :
« Ce qui est important aujourd’hui c’est de recevoir le Président du Haut patronat Malgache, qui est un syndicat professionnel comme la CGPME ou le Medef, ou encore la Chambre de Commerce de Tananarive. C’est une réunion professionnelle au cours de laquelle nous avons discuté des opportunités d’investissement des entrepreneurs à Madagascar et voir si l’on peut importer diverses choses très intéressantes. Notre but est de créer un lien et des échanges, lien que nous avons depuis de longues années. Il s’agit d’une rencontre à l’initiative de la CCI de Corse du Sud et de la CGPME Corsica simplement parce que nous croyons fermement au développement de la Corse et si on veut réussir, il faut sortir. Nous avons plus ou moins des attaches à Madagascar, un lien social qui dure depuis des décennies et il faut donc profiter de ce lien pour essayer de capitaliser (il y a encore de nombreux Corses à Madagascar) et de créer du flux. La Chambre de Commerce, sans son rôle de soutien aux entreprises exportatrices, est en train de créer d’autres thèmes avec différents continents. »

Sur le terrain aussi…
Comme l’ont signalé les membres de la délégation malgache, de nombreuses entreprises corses sont présentes à Madagascar depuis de très nombreuses décennies. Toutefois, les opportunités d’affaires à Madagascar sont encore à partager aux opérateurs corses. L’enjeu est de réussir un événement économique, d’où l’importance des ces journées et des échanges qui vont avec. D’ailleurs, ces rencontres se sont déroulées en présence également de l’ADEC et de la CADEC, structures représentées respectivement par Jean-Charles Vallée et Alex Vinciguerra.
Côté Malgache, la délégation était composée de MM. Eric Rajaonary, président du Groupement Patronal, Jean-Martin Rakotozafy, président de la CCI d’Antananarivo, Jean-Michel Ramaroson, vice-président du Groupement Patronal, Jacques Rakatoson, administrateur et président des infrastructures/BTP et Patrick Ramonjavelo, chargé de Mission et conseiller technique du Ministre de l’Environnement.
« L’édifice est important, le chantier est vaste et le défi est ambitieux » a souligné le président Rajaonary, et de poursuivre : « J’appelle donc au ralliement de tous les opérateurs et surtout à notre union. Je demande votre contribution à un fonds de soutien spécialement dédié au financement des activités de développement du Groupement. »

Cinq secteurs importants
Les échanges de lundi se sont articulés autour de cinq secteurs et leurs principales opportunités :
Infrastructure-BTP, Environnement, tourisme, artisanat et agro-alimentaire
Ce mardi matin, les délégations visiteront deux entreprises, à savoir les Pâtes Colomba et la Centrale de Vignola.
J. F.

source: http://www.corsenetinfos.corsica/Rencontre-economique-Corse-Madagascar-La-CCI-de-Corse-du-Sud-donne-le-ton-des-echanges_a18235.html